Projet «Conservation des livres imprimés anciens du Fonds national de Bibliothèques», réalisé dans le cadre du programme Patrimoine culturel – Priorité 2 – Soutien aux actions des musées, a pour objectif d’entretenir et de protéger les livres imprimés anciens de la plus grande valeur provenant en partie des collections du Cabinet de Zoologie de l’Université royale de Varsovie qui comptent parmi les rares qui échappèrent à la destruction pendant la seconde guerre mondiale. Elles comprenaient à l’origine la collection du baron Sylwiusz Minckwitz. Puis, la famille Branicki en prit soin en créant un musée privé ce qui les sauva de la confiscation et du transport vers le fin fond de la Russie. Beaucoup d’ouvrages constituant cette collection se distinguent par leur présentation typographique magnifique, leurs ornements somptueux et leurs belles reliures. Parmi les volumes destinés à la restauration, on trouve les ouvrages considérés comme des classiques des sciences naturelles polonaises et consacrés entre autres aux plantes, aux animaux, à l’anatomie, à l’hippisme. Ce sont entre autres les oeuvres du père Krzysztof Kluk : «Zoologia czyli zwięrzetopismo dla Szkól Narodowych» de 1789 qui est considérée comme le premier manuel scolaire de zoologie, «Dykcyonarz Roślinny» qui décrit 1.536 genres de plantes polonaises et étrangères classées dans l’ordre alphabétique des noms latins et polonais ainsi qu’un ouvrage de quatre volumes intitulé «Zwierząt domowych i dzikich, osobliwie kraiowych, potrzebnych i pożytecznych, domowych, chowanie, rozmnożenie, chorób leczenie, dzikich łowienie, oswoienie, zażycie, szkodliwych zaś wygubienie», publié dans les années 1779-1780 qui était la première synthèse de la faune polonaise et qui fut longtemps un manuel de référence dans ce domaine.

Un autre ouvrage digne d’être mentionné ici est un livre sur les plantes usuelles, richement illustré, «Zielnik herbarzem z języka łacińskiego zowią […]» écrit par Szymon Syreński et datant de 1613 qui est considéré comme une oeuvre botanique classique de l’époque de la renaissance. Le soutien financier obtenu a servi à réaliser le projet le plus coûteux, c’est-à-dire à entretenir et à restaurer les imprimés uniques qui ont ainsi été protégés contre les dégradations. 27 volumes, qui ne pouvaient pas être mis à la disposition du public en raison de leur mauvais état, ont été entièrement restaurés. La deuxième étape consistait en la numérisation de ces objets qui a permis de les mettre à disposition d’un plus grand nombre de lecteurs et qui les a sauvegardés sous forme numérique pour les générations futures. Grâce aux fonds obtenus dans le cadre du projet, ces collections, extrêmement rares et d’une valeur unique, qui constituent le patrimoine culturel de l’humanité mais qui sont constamment exposées au risque de dégadation suite au processus de vieillissement naturel ont la chance d’être sauvées des ravages du temps et servir aux chercheurs futurs.


Ministry of Culture and National Heritage of the Republic of Poland

Projekt współfinansowany ze środków Ministerstwa Kultury i Dziedzictwa Narodowego w ramach programu Dziedzictwo kulturowe – Priorytet 2 – Wspieranie działań muzealnych


Patronat medialny

biolog.pl

Digitalizacja

Piotr Bułhak

Pracownia Skanowania, Muzeum i Instytut Zoologii PAN

Fundacja Natura optima dux